mercredi 22 juin 2011

La condamnation du Dr Muller cassée

La chambre criminelle de la cour de cassation a cassé cet après-midi l'arrêt de la cour d'assises d'appel du Haut-Rhin du 23 juin 2010, qui avait condamné Jean-Louis Muller, comme en première instance, à vingt ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son épouse.
Cet arrêt, tombé en début d'après-midi mais pour l'heure non motivé, ouvre donc la voie à un troisième procès du Dr Muller. Celui-ci se tiendra devant la cour d'asssises de Meurthe-et-Moselle dans un délai de six mois à un an.
Le médecin légiste de 55 ans a toujours nié les faits, affirmant que Brigitte Oudille s'était donné la mort en se tirant une balle de 357 Magnum en pleine tête, le 8 novembre 1999 au domicile familial d'Ingwiller. Son pourvoi en cassation était fondé sur douze arguments, notamment celui de l'absence de reconstitution, qui a toujours été refusée à l'accusé. Au-delà de sa "satisfaction", Me Thierry Moser, l'un des avocats du médecin, annonce d'ores et déjà qu'il demandera "rapidement" la réalisation de cette reconstitution en prévision de la future audience.
Me Michaël Wacquez, avocat de la famille de Brigitte Oudile, rappelle pour sa part que l'arrêt de la cour de cassation "sanctionne une erreur sur la forme, mais ne change rien sur le fond pour la partie civile. Jean-Louis Muller reste le seul coupable. Pour eux, cela va être difficile de subir un troisième procès, après déjà douze ans d'attente et de souffrance."
http://www.dna.fr/fr/fil-info/info/5298705-Ingwiller-La-condamnation-du-Dr-Muller-cassee
Enregistrer un commentaire