samedi 23 juillet 2011

Vaucluse : le prochain épisode de l'affaire Goldorak se jouera devant le tribunal

Goldorak face aux Forces de Vega, Enriqué contre une société varoise. À chacun son combat. Et ses armes : si le héros défendait la terre depuis sa légendaire soucoupe, l'interprète de la chanson culte du générique attaquera lui devant le tribunal. Car c'est désormais une certitude : le prochain épisode de la saga de "l'affaire Goldorak" aura pour décor le tribunal correctionnel de Draguignan.
L'histoire remonte à 2005 : la société Manga Distribution, basée dans le Var, commercialise trois coffrets de DVD comprenant l'intégralité des 74 épisodes du dessin animé. La voix d'Enriqué, chanteur vauclusien, apparaît au générique mais est également prêtée au héros lui-même dans certaines séquences. Le natif de Monteux s'offusque : jamais les producteurs du DVD ne lui ont demandé d'autorisation. "J'ai d'abord demandé 1€ symbolique, et que mon nom apparaît au générique" raconte-t-il. Niet. Les dirigeants de la société varoise l'ignorent, jusqu'à ce qu'il demande des comptes via une émission de télévision. "Je me suis rendu au siège de la société en caméra caché et je les ai mis devant le fait accompli." Manga Distribution propose alors 100 000€... dont Enriqué ne verra jamais la couleur.
"Face à tant de mépris j'ai décidé de porter plainte en 2010" explique-t-il. Après plusieurs mois de procédure, l'enquête a récemment livré ses conclusions : "Il ressort qu'il existe plusieurs raisons de présumer que l'infraction de contrefaçon peut être retenue" dit le rapport de l'officier de police judiciaire varois en charge du dossier. "Le parquet de Draguignan vient d'en prendre acte et demande à ce qu'il y ait des poursuites" précise Me Serge Billet, l'avocat du chanteur.
Enriqué réclame 300 000€ de dommages et intérêts à Manga Distribution. Seul hic, la société japonaise Toei, réalisatrice de Goldorak, a déjà obtenu en justice 2,4 M € du distributeur varois, poursuivi en 2004 pour la reproduction frauduleuse des images. Pas sûr, donc, que Manga Distribution ait des armes financières assez solides pour dédommager le père du générique de Goldorak.
Réponse au prochain épisode : le procès. Il pourrait avoir lieu début 2012 devant le tribunal correctionnel
http://www.laprovence.com/article/a-la-une/vaucluse-le-prochain-episode-de-laffaire-goldorak-se-jouera-devant-le-tribunal
Enregistrer un commentaire